Catégories

Recherche avancée

Prix

4 - 26 €

Nos terroirs

Parmi nos terroirs particuliers, nos Grands Crus sont le Sporen et le Schoenenbourg à Riquewihr, et le Sonnenglanz à Beblenheim. Le Sporen est un cirque naturel orienté au Sud-Est. Les vins sont puissants, racés, épicés à souhait. Ce sont d’excellents Vins de garde. Le Schoenenbourg est un coteau exposé au Sud et Sud-Est. Le terroir alsacien est excellent pour les Rieslings qui sont puissants et peuvent très bien vieillir. Le Sonnenglanz bénéficie d’un micro-climat très favorable au Pinot Gris pour son sol calcaire, lourd et très caillouteux.

Notre vignoble

Notre vignoble d'Alsace s’étend sur Riquewihr, Mittelwihr, Beblenheim, Zellenberg et Kientzheim. Cela nous permet d’offrir la gamme complète des Vins d’Alsace. Ces communes font partie des Perles du Vignoble, au cœur de l’Alsace, au centre de la Route des Vins, bénéficient de traits climatiques spécifiques. Le niveau des précipitations y est le plus faible, l’échauffement rapide du sol léger qui laisse pénétrer l’eau en profondeur, le foehn du printemps contribuent à former un micro-climat

Vignoble d'Alsace : terroir du Domaine SeligTravail de la vigne

Tout au long de l’année, les différents travaux se font toujours avec la même philosophie du respect de la vigne. Des vignes bien entretenues contribuent à une bonne qualité du raisin sans quoi l’on ne saurait élaborer un bon vin de terroir, même si la météorologie joue également un rôle primordial.

La taille se fait durant tout l’hiver. Elle est suivie de l’entretien du système de palissage : des piquets et des fils de fer. Ensuite on pratique le liage, qui consiste à attacher en arcure les deux baguettes restant de la taille au fil inférieur. Entre-temps, le viticulteur commence les labours, un rang sur deux pour aérer la terre et éviter le désherbage uniquement pratiqué sous les pieds de vigne. Les rangs alternés sont enherbés pour maintenir la biodiversité de la flore et de la faune, pour amener de l’engrais vert et diminuer l’érosion du sol.

Au printemps, dès que la vigne pousse, on pratique l’ épamprage et ébourgeonnage. On enlève les pousses inutiles et les rejets au pied et le long des ceps. Une fois la végétation bien avancée, le palissage monopolise toute la famille dans les vignes. Après le palissage mécanique de la palisseuse, il faut repasser manuellement pour aérer le feuillage. Simultanément pour stopper la croissance de la végétation on coupe les cimes. Répétitif, le rognage mécanique  se fait régulièrement tout l’été. Il ne faut pas oublier la terre : faucher l’herbe, repasser les griffes dans le rang labouré.
 Puis, les vendanges approchent, le viticulteur d'Alsace s’active à la cave pour préparer les fûts à accueillir la nouvelle récolte.


Remonter